L'histoire de Rosa

Rosa participe à l'étude de faisabilité.

J’ai commencé à avoir mal au dos il y a cinq ans après avoir glissé sur une feuille de plastique. J’ai senti mes jambes partir dans un sens et mon dos de l'autre. Au fil du temps j’ai un peu récupéré, mais j’ai continué à beaucoup souffrir de lombalgie, avec une douleur constamment présente. Le médecin que j’ai consulté m’a prescrit des exercices de physiothérapie, mais la douleur était toujours là à l’issue du programme. J’ai dû abandonner ma formation d’agent de police, un travail que j’adorais, et j’ai commencé à travailler comme conseiller dans un centre d'évaluation de santé mentale.

J’ai fini par complètement perdre ma mobilité. Le mal de dos était permanent, et je me suis retrouvée assise sur le canapé, puis couchée dans mon lit plutôt que de faire tout ce qui me plaisait. Le trajet de 20 minutes à pied, jusqu’à l'arrêt de bus, me demandait parfois une heure et demie de marche car mes jambes ne pouvaient aller plus vite. Un jour, au travail, je suis tombée, mes jambes ne me portaient plus, et je ne pouvais pas me tenir debout et droite. Je pouvais à peine m'asseoir, ni même m'allonger. J’ai alors commencé à prendre des doses d’analgésiques de plus en plus fortes au point d’en avoir la nausée et des vertiges. Au fil du temps, j’ai pris environ 18 kilos à cause du manque d’activité.

Ma vie de femme « active » et toujours en quête de sensations fortes me manquait. Les longues courses à pieds, les sauts en parachute, les balades en voiture de sport et les travaux de rénovation de ma maison. Je ne pouvais pas continuer à vivre comme ça.

Puis, il y a environ 2 ans, j’ai entendu parler d'une étude clinique menée à l’hôpital et destinée aux personnes souffrant de lombalgie. J’ai appelé, et après plusieurs visites et une série de tests, on m’a proposé de participer à l’étude.

L'implantation des électrodes et du dispositif n'a pas pris longtemps, et une semaine après mon opération, j’ai commencé à l’utiliser deux fois par jour pendant 20 minutes. Je me suis rapidement habituée aux fortes contractions musculaires du traitement.

J’ai commencé à sentir une différence en quelques semaines. Je me sentais de mieux en mieux, et j’ai même cessé de prendre des analgésiques pour mon mal de dos.

Après 2 ans, je me rends compte de l’amélioration de l’état de mon dos. Sur une échelle de 0 à 10, ma douleur s’est maintenant stabilisée à 1 ou 2. Je peux moi-même m’occuper de la maison et du jardin. Je peux promener ma chienne Kira et j’ai même pu profiter d’une longue balade en quad avec des amis. Je travaille de longues heures, j’aime ce que je fais, j’aime travailler avec les gens. Mon objectif est de revenir à mon ancien mode de vie et d’être « invincible » à nouveau. Je dois faire plus d'exercice et il faut que je perde du poids pour y arriver.

Le plus important pour moi est de ne pas avoir à dépendre de mon mari, de ma fille, de mes voisins et de mes collègues pour faire les choses du quotidien. Ça fait du bien de se «libérer de ses chaînes ».